• Une marche victorieuse

    Une marche victorieuseAprès plusieurs jours de grisaille, un soleil timide était au rendez-vous avec les 7 marcheurs ce matin du 15 mars. Mais avec la promesse du printemps dans l'air, on s'est vu pousser des ailes. Alors ce qui devait être être une marche tout à fait ordinaire à travers le parc Borissova Gradina s'est transformé en une aventure grandiose couronnée par des découvertes passionnantes.
     
    D'abord nous nous sommes lancés à la découverte d'une partie du parc que nous ne connaissions pas encore, et dont ne nous soupçonnions même pas l'existence. Tout d'un coup il nous est venu à l'esprit qu'un très bon restaurant situé au milieu des bois n'était peut-être pas trop loin. Alors nous sommes partis à sa recherche et, afin d'éviter le boulevard brouillant, nous nous sommes enfoncés de plus en plus profondément dans les bois. Nous étions certains de trouver une allée qui nous y emmènerait.
     
    Bientôt nous nous sommes rendu compte que nous allions jouer le rôle de pionniers. On avait l'impression d'être les premiers êtres sur Terre qui se rendaient au restaurant à pied, à travers la forêt. En suivant des sentiers à peine visibles, nous avons bravement surmonté toutes sortes d'obstacles, comme des troncs de bois gisant par terre, de grosses flaques d'eau, des branches d'arbustes qui nous bloquaient le chemin...
     
    Au moment où nous croyions entrevoir les murs du restaurant, nous nous sommes en fait trouvés sur le terrain d'une ancienne gare de marchandises, transformée en énorme entrepôt pour matériaux de construction à ciel ouvert. Pourquoi pas, nous sommes-nous dit, on découvre ainsi le patrimoine industriel du pays... Alors nous l'avons traversé et nous nous sommes de nouveau enfoncés dans les bois. Plusieurs obstacles plus tard, et après avoir dû contourner une rivière qui nous coupait la route, nous avons finalement fait une entrée victorieuse au restaurant "Victoria" au milieu du Loven Parc (le Parc des Chasseurs).


    Nous avons repris des forces dans une ambiance très chic et très agréable, et avons décidé de ne pas profiter du bus qui passait à proximité, mais de rentrer à pied, en traversant de nouveau tout le parc (ou plutôt tous les parcs)! Nous comptions trouver un sentier de l'autre côté de l'entrepôt. On y était presque, lorsque des deux côtés nous avons entendu les salutations pas très chaleureuses de deux meutes de chiens errants...Nous avons donc dû traverser tout l'entrepôt afin de sortir sur la chaussée. Quelques ouvriers y travaillant nous observaient silencieusement d'un air ébahi: on imagine que rarement même des Bulgares s'aventurent par la, alors voir un groupe de Francophones, pleins d'entrain et d'enthousiasme, se balader au milieu des sacs de ciment et de briques, devait être un vrai choc...

    Après une partie de chaussée, et puis encore un bois profond, nous nous sommes graduellement rapprochés de la civilisation, jusqu'à retrouver les allées bien familières de Borissova Gradina. Une des entrées du stade de foot de l'Armée (CSCA) était ouverte, ce qui nous a permis de le découvrir de l'intérieur. Ensuite nous avons trouvé un restaurant qui avait l'air très sympathique dans un jardin près du stade - fermé pour l'instant en attendant que le temps se réchauffe encore un peu. Alors, même s'il ne s'appelle pas Victoria, nous avons décidé d'y terminer une de nos prochaines marches victorieuses.

     

    Une marche victorieuse

    Une marche victorieuse

    Une marche victorieuse

    Une marche victorieuse

    Une marche victorieuse

    Une marche victorieuse

    Une marche victorieuse


    Texte et photos: Bonnie T.

    « 14 mars: neige surabondante !Musée de la dentelle »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :