• La renaissance !Pour notre marche du mercredi 22 mars, les huit marcheuses/marcheurs avons décidé de changer de décor: après un bon mois et demi au parc Borissova Gradina, nous sommes revenus au Parc Sud. Mais le plus grand changement de décor était autour de nous: un ciel bleu, un soleil chaud et éblouissant, la nature qui renaissait... et nous aussi!
     
    Du coup, grâce à Michel notre coach sportif, nous nous sommes remis aux exercices: juste un échauffement cette fois-ci, mais un programme beaucoup plus ambitieux pour la prochaine fois.
     
    La seule chose qui était encore loin de la renaissance était le service dans le restaurant où certaines d'être nous ont mangé. Certaines "traditions" locales perdurent...Les plats étaient bons, mais chacune d'être nous en a eu le droit à un moment différent, avec des délais d'attente allant de 10 à plus de 30 minutes. Tant pis, comme ça on est resté plus longtemps ensemble !
     

    La renaissance !

    La renaissance !

    La renaissance !


    Texte et photos: Bonnie t.

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Cours oenologie - 18 marsMaria Stoeva, oneologue, a animé une nouvelle réunion du groupe d'amateurs de vins dans une salle de l'hôtel Forum, vendredi 18 mars.

    Une vingtaine de membres de Sofia Accueil ont découvert un producteur artisanal renommé non seulement en Bulgarie mais dans le monde entier où il exporte ses vins éclectiques.

    Situé au nord- ouest de la Bulgarie, près des fameux rochers de Belogradchik, le terroir se caractérise par un sol souvent de couleur rouge, composé d'une couche de terre arable relativement faible recouvrant un sol de grès. 

    Cette région est relativement plus froide que le reste du pays (en particulier pendant la nuit), mais avec des heures d’ensoleillement longues. Les expositions sur des coteaux assurent une bonne hygrométrie. Les vins ont en conséquence un grand potentiel de complexité, d'élégance et de bonne conservation.

    Enfin certaines parcelles sont plantée en vignes âgées de 35 à 60 ans, dont la production par pied est certes limitée mais qui apportent du caractère.

    Un peu d'histoire : cette cave a acquis sa renommée grâce au choix en 2004 du Docteur Ognyan Tzetanov et d'Adriana Srebrinova d'orienter la production d'une cave créée dans les années 1960, vers des vins originaux et de qualité  En acquérant ce domaine de seulement 7 hectares et en louant 2 autres parcelles de 2,5 hectares, ils ont repris des vignes de rkatsitelli, un cépage plutôt rare et ils ont continué en complétant de cépages Marsanne, Roussanne, Viognier et plus classiques Gamza ainsi que Pinot noir.

    Depuis le décès subit du Dct Ognyan Tzetanov en 2016, ses successeurs ont conservé cette orientation particulière.

    Nous avons donc dégusté une belle représentation des vins de cette cave :

    - Cuvée Bella Rada, blanc, Rkatsiteli, variété ancienne originaire de Georgie, Flaveurs : parfums d’épices et de fleurs, fraîcheur remarquable, avec un agréable souvenir d’olives salées et séchées fruits blancs dans l’arrière-goût. 

    - Great Terroirs bouquet : la variété Bouquet est un croisement entre des cépages Mavrud et Pinot noir. Les vignes sont anciennes de 36 à 44 ans. Ce vin rouge est élevé en barriques de chêne, Flaveurs de baies rouges donnant un caractère fruité et doux. 

    - Evmolpia 13, La variété bulgare Evmolpia résulte d'un croisement entre des cépages Mavrud et Merlot qui a été officiellement enregistrée comme une variété de raisin distincte en 1991.Ce vin subit une fermentation en cuves acier inox puis un affinage de 6 mois sur lies en vieux fûts de chêne. Le vins dégusté est corsé avec une couleur pourpre foncée, des arômes prononcés de cerises noires et de mures, avec une note minérale affirmée. Flaveurs de fruits rouges, long en bouche, épicé. Il est quasiment sans sulfites.

    - Borovitza Gamza : La région est connue pour cette variété de cépage qui donne un vin rouge merveilleusement vif, pur et fraîs en bouche avec des flaveurs de mûres, des baies et de cerises rouges. Très élégant avec une pointe d'acidité.

    - Sensum, A la différence des vins précédents qui sont issus de cépages ayant subi des croisements, celui-ci est une cuvée d'assemblage de cabernet Sauvignon pour 80% et de Merlot, rouge pour 20% issus de  vignes âgées de 60 ans.  On retrouve donc les caractéristiques du Cabernet sauvignon avec un nez aromatique puissant et mûr adouci toutefois par le Merlot. 

    Un grand merci à Maria Stoeva et pour la cave Boroviza de nous avoir permis d'apprécier ces productions vinicoles originales et pleines de finesses.

     

    Cours oenologie - 18 mars

    Cours oenologie - 18 mars

    Cours oenologie - 18 mars

    Cours oenologie - 18 mars

    Cours oenologie - 18 mars

    Cours oenologie - 18 mars

    Cours oenologie - 18 mars

    Cours oenologie - 18 mars


    Texte et photos: Daniel P.

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Une marche victorieuseAprès plusieurs jours de grisaille, un soleil timide était au rendez-vous avec les 7 marcheurs ce matin du 15 mars. Mais avec la promesse du printemps dans l'air, on s'est vu pousser des ailes. Alors ce qui devait être être une marche tout à fait ordinaire à travers le parc Borissova Gradina s'est transformé en une aventure grandiose couronnée par des découvertes passionnantes.
     
    D'abord nous nous sommes lancés à la découverte d'une partie du parc que nous ne connaissions pas encore, et dont ne nous soupçonnions même pas l'existence. Tout d'un coup il nous est venu à l'esprit qu'un très bon restaurant situé au milieu des bois n'était peut-être pas trop loin. Alors nous sommes partis à sa recherche et, afin d'éviter le boulevard brouillant, nous nous sommes enfoncés de plus en plus profondément dans les bois. Nous étions certains de trouver une allée qui nous y emmènerait.
     
    Bientôt nous nous sommes rendu compte que nous allions jouer le rôle de pionniers. On avait l'impression d'être les premiers êtres sur Terre qui se rendaient au restaurant à pied, à travers la forêt. En suivant des sentiers à peine visibles, nous avons bravement surmonté toutes sortes d'obstacles, comme des troncs de bois gisant par terre, de grosses flaques d'eau, des branches d'arbustes qui nous bloquaient le chemin...
     
    Au moment où nous croyions entrevoir les murs du restaurant, nous nous sommes en fait trouvés sur le terrain d'une ancienne gare de marchandises, transformée en énorme entrepôt pour matériaux de construction à ciel ouvert. Pourquoi pas, nous sommes-nous dit, on découvre ainsi le patrimoine industriel du pays... Alors nous l'avons traversé et nous nous sommes de nouveau enfoncés dans les bois. Plusieurs obstacles plus tard, et après avoir dû contourner une rivière qui nous coupait la route, nous avons finalement fait une entrée victorieuse au restaurant "Victoria" au milieu du Loven Parc (le Parc des Chasseurs).


    Nous avons repris des forces dans une ambiance très chic et très agréable, et avons décidé de ne pas profiter du bus qui passait à proximité, mais de rentrer à pied, en traversant de nouveau tout le parc (ou plutôt tous les parcs)! Nous comptions trouver un sentier de l'autre côté de l'entrepôt. On y était presque, lorsque des deux côtés nous avons entendu les salutations pas très chaleureuses de deux meutes de chiens errants...Nous avons donc dû traverser tout l'entrepôt afin de sortir sur la chaussée. Quelques ouvriers y travaillant nous observaient silencieusement d'un air ébahi: on imagine que rarement même des Bulgares s'aventurent par la, alors voir un groupe de Francophones, pleins d'entrain et d'enthousiasme, se balader au milieu des sacs de ciment et de briques, devait être un vrai choc...

    Après une partie de chaussée, et puis encore un bois profond, nous nous sommes graduellement rapprochés de la civilisation, jusqu'à retrouver les allées bien familières de Borissova Gradina. Une des entrées du stade de foot de l'Armée (CSCA) était ouverte, ce qui nous a permis de le découvrir de l'intérieur. Ensuite nous avons trouvé un restaurant qui avait l'air très sympathique dans un jardin près du stade - fermé pour l'instant en attendant que le temps se réchauffe encore un peu. Alors, même s'il ne s'appelle pas Victoria, nous avons décidé d'y terminer une de nos prochaines marches victorieuses.

     

    Une marche victorieuse

    Une marche victorieuse

    Une marche victorieuse

    Une marche victorieuse

    Une marche victorieuse

    Une marche victorieuse

    Une marche victorieuse


    Texte et photos: Bonnie T.

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • March'Aktiv célèbre le printempsOn dit qu'une hirondelle ne fait pas le printemps. Alors nous nous sommes mis à 9 le mercredi 22 février, et à 6 le mercredi 1er mars (vacances scolaires oblige), et le printemps était bel et bien là ! Soleil souriant, ciel bleu et une nature en train de se réveiller nous ont servi de décor pour ces deux belles promenades dans le parc Borissova Gradina.
     
    Et puis, quelle belle occasion de célébrer le 1 mars et la Baba Marta ensemble! Généreusement décorés de "martenitsa" pour nous donner de la bonne santé et une bonne mine tout au long de l'année, nous avons largement dépassé les 10 000 pas quotidiens préconisés par les professionnels de la santé sans même nous en rendre compte. Et pour terminer, deux bons restaurants, "Little things" le 22 février et "Щастливото прасе" (Le cochon heureux) le 1er mars, nous ont permis de reprendre des forces.
     
    Честита Баба Марта, bonne fête à tous!
     

     March'Aktiv célèbre le printemps

    March'Aktiv célèbre le printemps

     March'Aktiv célèbre le printemps

    March'Aktiv célèbre le printemps

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • C'est Elitsa qui avait initié cette soirée et elle a bien fait. Un concert à la salle Bulgaria où Theodossii Spasov nous a enchanté avec sa flûte (kaval) bulgare. 
    La salle est à l'échelle humaine, l'orchestre philharmonique de qualité et Theodossii un athlète de haut niveau.
    Durant le premier morceau, son kaval envoyait des sons rauques, parfois hachés et courts comme s'il cherchait son souffle, mais petit à petit les notes s'enchaînaient aux notes et le tout allait crescendo. Ses morceaux de musique débutaient par une histoire  émaillée de souvenirs d'enfance, d'anecdotes de sa jeunesse et d'expériences de ses voyages. Cet auteur, compositeur et interprète expliquait ainsi comment il avait trouvé l'inspiration, son imagination faisant le reste.

    L'orchestre suivait, le son remplissait la salle, et le final s'imposait parfois en apothéose. Elitsa ne s'est pas trompée, c'était un enchantement.
    Nous avons fini la soirée autour d'un petit dîner et les discussions et les rires allaient bon train. 
    Elitsa n'a plus le choix....il faut reprogrammer ce type de soirée....C'est un avis unanime.

     

    Texte: Michel G.
    Photos: Elitsa

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Je remercie Térésa pour son accueil comme toujours chaleureux et attentionné, et tous les participants pour la bonne et joyeuse humeur qui ont fait de cette soirée une réussite ! La soirée débute par de joyeuses agapes, suivi de parties énergiques de tarot, coupée d’une mi-temps ...... savoureuse. Un merci à Julien pour sa présence, nouveau venu dans notre groupe. Un regret pour ceux qui n’ont pas pu, pour différentes raisons, se joindre à nous! Merci à tous ! A bientôt pour une nouvelle soirée.

     

    Photos: Pascal - Lilly
    Texte: Pascal

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • À la recherche de l'ours perduCinq personnes seulement étaient présentes ce matin du 1er février pour la marche dans le parc Borissova Gradina, mais pas n'importe lesquelles ! Parmi elles, Barbara et Michel, deux rescapés du périple du jour avant lorsque, en escaladant les pentes du mont Vitosha lors de la traditionnelle randonne de SA, ils ont failli croiser un ours perdu...

    Une discussion hautement scientifique sur le sujet a abouti à la conclusion que l'animal devait être le fruit du changement climatique qui dérègle les lois de la nature et notamment celles de l'hibernation hivernale. De là, deux pas seulement nous séparaient de l'hypothese que l'ours pourrait s'être échappé n'importe où, y compris dans les bois de la Borissova Gradina....

    L'équipe est donc partie à la recherche de l'ours perdu.  Nous avons abandonné les allées bien dégagées pour explorer le bois profond. Seule arme de défense, les bâtons de marche nordique de Bonnie. Des empreintes et des bruits de créatures inconnues nous guettaient partout. Mais la bête, si jamais elle était là , n'était pas bête, elle cachait bien son jeu. Alors les seules empreintes qui se rapprochaient du but pourraient à la limite être celles d'un petit ourson, mais l'hypothèse alternative d'un grand chien est venue nous brouiller les pistes...

    Faute de preuves concluantes, nous avons suspendu les recherches et une partie de l'équipe est allée reprendre des forces avec une bonne soupe chaude au restaurant "Pod Lipite".
    On attend des soutiens supplémentaires la semaine prochaine

     

    À la recherche de l'ours perdu

    Texte: Bonnie T.
    Photos: Michel G.

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire

  • Soirée tarot: 1ère 2017Je remercie Térésa pour son accueil chaleureux et attentionné, pour cette première soirée 2017, et tous les participants pour la bonne et joyeuse humeur qui ont fait de cette soirée une réussite ! Un remerciement à David pour son agréable et sympathique présence, (le petitClignement d'œil) nouveau membre venu dans notre groupe. Un regret pour ceux qui n’ont pas pu, pour différentes raisons, se joindre à nous ! Térésa a la gentillesse de nous inviter pour la prochaine soirée le mercredi 8 février à partir de 19 h 30. Comme d’habitude Indiquer si possible si vous apportez du sucré, salé ou boisson afin de faciliter la soirée pour notre charmante hôtesse. Je vous remercie de confirmer votre présence.

    (Pas de photos car trop occupés à vouloir gagner !)

    Texte: Pascal P

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Marche active 25 janv.La marche active de ce mercredi 25 janvier a réuni sept enthousiastes qui sont partis à la découverte du plus grand parc de Sofia, Borissova Gradina (que les plus anciens connaissaient déjà partiellement).

    Le parc étant situé au cœur de la capitale et existant depuis plus d'un siècle, offre plein de points d'intérêt de tous genres: à commencer par le stade national, un autre stade, des complexes sportifs, mais aussi une patinoire en hiver, un monument imposant de l'époque communiste, des terrains de jeu, un lac au nénuphars, une forêt magnifique en toutes saisons....

    Mais surtout, les marcheurs ont une fois de plus confirmé la théorie scientifique selon laquelle la marche en plein air contribue à la bonne humeur et nous rend la jeunesse: la preuve ultime étant que, en découvrant un terrain "acrobranches", tout le monde a été animé par l'idée d'essayer cela lors d'une marche l'été prochain !

     

    Marche active 25 janv.

    Marche active 25 janv.

    Texte et photos: Bonnie

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique