• Mts de Lyulin 28 marsUne belle journée ensoleillée s'annonce au départ de Backston pourtant nous ne serons que 5 à avoir répondu présent dont Daniela nouvelle arrivée dans le groupe ! Des sentiers partiellement humides mais propices au papotage (Eh oui Fanny tu as raté une bonne occasion !). Quelques rares traces de neige.
    Et c'est depuis le fin fond de Gorna Banya que nous avons démarré ce circuit de 9.5kms pour le finir en 2h50 et 1h d'arrêts pour 440m de dénivelé. Nous prendrons notre pique nique à l'habituelle chapelle de l'ermite avant d'aller rejoindre notre véhicule qui sera majestueusement conduit par Michel au travers des nids de poule !
    A la semaine prochaine


    Mts de Lyulin 28 mars

    Mts de Lyulin 28 mars

    Mts de Lyulin 28 mars

    Mts de Lyulin 28 mars

    Mts de Lyulin 28 mars

    Mts de Lyulin 28 mars

    Mts de Lyulin 28 mars

    Mts de Lyulin 28 mars

     

     

    Texte, vidéo et photos: JCL

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Dîner dansant 25 mars

    Ce samedi 25 mars malheureusement seule une petite équipe de 30 participant(e)s s'est retrouvée au NOVOTEL ou nous avons été accueilli avec des bulles pétillantes et autres boissons non alcoolisées avant de nous attabler dans la salle "Europe" ou nous attendait, à part le DJ, un buffet copieusement garni:

    • Hors d'oeuvre:
    • Salad Bar (Mix Greens, Sliced Tomatoes, Cucumbers, Mushrooms, Red Radish and Olives, Lemon Dressing, Balsamic Dressing and Yoghurt Dressing, Croutons, Roasted Bacon)Greek Salad Seared Salmon Nicoise Potato and Peppers Salad Mix Greens with Carrots, Peppers, Chicken and Raspberry Dressing Selection of Cold Cuts and Local Chesses

      Plat de résistance:
    • Meat Terrine* * *Braised Rabbit Ragout Sweet and Sour Meat Balls Spaghetti and Tomato with Basil Sauce Rice Pilaf Roasted Rosemary and Thyme Vegetables Boiled Potatoes Poached Salmon with Dill Sauce.
      Bread and Butter

      Dessert:
      Chocolate Pudding with Vanilla Sauce Strawberry Tart Rice and Milk Dessert Fresh Fruit Cuts Pastry.

      ainsi que les excellents vins BRATANOV que Maria Stoeva, oenologue accompagnée de Mr Bratanov nous a présenté:

    - Symbiose blanc 2013
    - Symbiose rosé 2015
    - Merlot 2011
    - Мerlot et Syrah Majestic 2013
     
    Une ambiance détendue, repas et boissons à volonté, c'est sur des musiques très diverses des années 80 et même des rythmes bulgares et grecs que la soirée s'est continuée jusqu'à minuit. (Vu le changement d'heure il était déjà 1h !)
    Merci à tou(te)s les participant(e)s.

    Dîner dansant 25 mars

    Dîner dansant 25 mars

    Dîner dansant 25 mars

    Dîner dansant 25 mars

    Dîner dansant 25 mars

    Dîner dansant 25 mars

    Dîner dansant 25 mars

    Dîner dansant 25 mars

    Dîner dansant 25 mars

    Dîner dansant 25 mars

    Dîner dansant 25 mars

    Dîner dansant 25 mars

    Dîner dansant 25 mars

    Dîner dansant 25 mars

    Dîner dansant 25 mars

    Dîner dansant 25 mars

    Dîner dansant 25 mars

    Dîner dansant 25 mars

    Dîner dansant 25 mars

    Dîner dansant 25 mars

    Dîner dansant 25 mars

    Dîner dansant 25 mars

    Dîner dansant 25 mars

    Dîner dansant 25 mars

    Dîner dansant 25 mars

     

     

    Photos: Sory J. - JCL
    Texte - vidéo : JCL

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • La renaissance !Pour notre marche du mercredi 22 mars, les huit marcheuses/marcheurs avons décidé de changer de décor: après un bon mois et demi au parc Borissova Gradina, nous sommes revenus au Parc Sud. Mais le plus grand changement de décor était autour de nous: un ciel bleu, un soleil chaud et éblouissant, la nature qui renaissait... et nous aussi!
     
    Du coup, grâce à Michel notre coach sportif, nous nous sommes remis aux exercices: juste un échauffement cette fois-ci, mais un programme beaucoup plus ambitieux pour la prochaine fois.
     
    La seule chose qui était encore loin de la renaissance était le service dans le restaurant où certaines d'être nous ont mangé. Certaines "traditions" locales perdurent...Les plats étaient bons, mais chacune d'être nous en a eu le droit à un moment différent, avec des délais d'attente allant de 10 à plus de 30 minutes. Tant pis, comme ça on est resté plus longtemps ensemble !
     

    La renaissance !

    La renaissance !

    La renaissance !


    Texte et photos: Bonnie t.

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Pour notre 6ème sortie 2017 en ce mardi 21 mars (en 2016 on en avait déjà 11 à cette date !) et également 6ème sortie raquettes, nous étions 8 au départ de Boyana, dont un visiteur: Hugo le fils de Barbara. Un grand soleil nous a accompagné jusqu'à la maison de la philharmonique de sofia, où, en raison d'une route extrêmement glissante, nous avons stationné nos véhicules. En route vers Edelweis puis Kumata...sans raquettes ! Elles resteront sur nos sacs car le sentier est bien tracé et la neige très humide. La chaleur nous fera tomber rapidement nos vestes et nous ne manquerons pas de bronzer ! Kumata puis le "plateau" avec une belle vue panoramique avant de redescendre vers Svesditsa pour rejoindre nos véhicules; au total 8.5kms en 3h10 dont 30mn d'arrêts sur un dénivelé de 240m. L'appétit n'aura pas fait défaut, attablés à 5 sur la terrasse ensoleillée du "Perfetto"

    A la semaine prochaine

     

    Dernière rando raquettes


    Texte: JCL
    Photos: Laurence - JCL

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Cours oenologie - 18 marsMaria Stoeva, oneologue, a animé une nouvelle réunion du groupe d'amateurs de vins dans une salle de l'hôtel Forum, vendredi 18 mars.

    Une vingtaine de membres de Sofia Accueil ont découvert un producteur artisanal renommé non seulement en Bulgarie mais dans le monde entier où il exporte ses vins éclectiques.

    Situé au nord- ouest de la Bulgarie, près des fameux rochers de Belogradchik, le terroir se caractérise par un sol souvent de couleur rouge, composé d'une couche de terre arable relativement faible recouvrant un sol de grès. 

    Cette région est relativement plus froide que le reste du pays (en particulier pendant la nuit), mais avec des heures d’ensoleillement longues. Les expositions sur des coteaux assurent une bonne hygrométrie. Les vins ont en conséquence un grand potentiel de complexité, d'élégance et de bonne conservation.

    Enfin certaines parcelles sont plantée en vignes âgées de 35 à 60 ans, dont la production par pied est certes limitée mais qui apportent du caractère.

    Un peu d'histoire : cette cave a acquis sa renommée grâce au choix en 2004 du Docteur Ognyan Tzetanov et d'Adriana Srebrinova d'orienter la production d'une cave créée dans les années 1960, vers des vins originaux et de qualité  En acquérant ce domaine de seulement 7 hectares et en louant 2 autres parcelles de 2,5 hectares, ils ont repris des vignes de rkatsitelli, un cépage plutôt rare et ils ont continué en complétant de cépages Marsanne, Roussanne, Viognier et plus classiques Gamza ainsi que Pinot noir.

    Depuis le décès subit du Dct Ognyan Tzetanov en 2016, ses successeurs ont conservé cette orientation particulière.

    Nous avons donc dégusté une belle représentation des vins de cette cave :

    - Cuvée Bella Rada, blanc, Rkatsiteli, variété ancienne originaire de Georgie, Flaveurs : parfums d’épices et de fleurs, fraîcheur remarquable, avec un agréable souvenir d’olives salées et séchées fruits blancs dans l’arrière-goût. 

    - Great Terroirs bouquet : la variété Bouquet est un croisement entre des cépages Mavrud et Pinot noir. Les vignes sont anciennes de 36 à 44 ans. Ce vin rouge est élevé en barriques de chêne, Flaveurs de baies rouges donnant un caractère fruité et doux. 

    - Evmolpia 13, La variété bulgare Evmolpia résulte d'un croisement entre des cépages Mavrud et Merlot qui a été officiellement enregistrée comme une variété de raisin distincte en 1991.Ce vin subit une fermentation en cuves acier inox puis un affinage de 6 mois sur lies en vieux fûts de chêne. Le vins dégusté est corsé avec une couleur pourpre foncée, des arômes prononcés de cerises noires et de mures, avec une note minérale affirmée. Flaveurs de fruits rouges, long en bouche, épicé. Il est quasiment sans sulfites.

    - Borovitza Gamza : La région est connue pour cette variété de cépage qui donne un vin rouge merveilleusement vif, pur et fraîs en bouche avec des flaveurs de mûres, des baies et de cerises rouges. Très élégant avec une pointe d'acidité.

    - Sensum, A la différence des vins précédents qui sont issus de cépages ayant subi des croisements, celui-ci est une cuvée d'assemblage de cabernet Sauvignon pour 80% et de Merlot, rouge pour 20% issus de  vignes âgées de 60 ans.  On retrouve donc les caractéristiques du Cabernet sauvignon avec un nez aromatique puissant et mûr adouci toutefois par le Merlot. 

    Un grand merci à Maria Stoeva et pour la cave Boroviza de nous avoir permis d'apprécier ces productions vinicoles originales et pleines de finesses.

     

    Cours oenologie - 18 mars

    Cours oenologie - 18 mars

    Cours oenologie - 18 mars

    Cours oenologie - 18 mars

    Cours oenologie - 18 mars

    Cours oenologie - 18 mars

    Cours oenologie - 18 mars

    Cours oenologie - 18 mars


    Texte et photos: Daniel P.

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  Les babi de Bistritsa

    Une trentaine de membres de Sofia Accueil ont participé à cette rencontre conviviale avec les Babi (grands-mères) de Bistritsa au foyer de la culture de l’ex petit village et actuel faubourg de Sofia. C'est en 2005 que les Babi de Bistritsa, ont gagné une reconnaissance mondiale par l'inscription de leurs chants ancestral au patrimoine immatériel de l'Humanité (UNESCO). Dans leurs beaux costumes traditionnels, les Babi ont impressionné l'assistance par leurs chants polyphoniques inimitables.

    Ces chants et mélodies se sont transmis au fil des générations depuis plus de 2000 ans puisque certains de leurs chants ont été analysés comme remontant à l'ère pré-Chrétienne. Cette diaphonie où la mélodie est effectuée par deux groupes de chanteuses, interrompue parfois par des cris singuliers, ont captivé les enfants, comme toute l'assistance d'ailleurs !

    Ensuite nous avons partagé un riche buffet franco-bulgare, composé par tous les participants dont les Babi. Elles ont répondu volontiers à toutes nos questions grâce à la traduction de Maria Dimitrova-Pichot, par ailleurs organisatrice de cette rencontre.

    Maria et Daniel avaient fait la connaissance des Babi en 2006 lorsqu'ils les ont fait aller en France, au Mans, pour une foire exposition où elles se sont produites devant une assistance chiffrée à plus de 100.000 personnes. Elles avaient impressionné les organisateurs par la qualité et la ponctualité de leurs prestations...et il faut avouer qu'elles sont impressionnantes ces grands-mères!

    Après le déjeuner partagé, elles nous ont accordé encore quelques chants et nous nous sommes quittés ravis de ce concert original et de ces échanges. Non sans avoir pris maintes photos avec nos charmantes hôtesses ou emporté un des leurs CD.

    Nous avons de même appris que récemment, a été recréé à Bistritsa le fameux quatuor instrumental ou « Les quatre de Bistritsa ». Il y a 80 ans, quatre musiciens du village ont formé le premier, bien que petit, orchestre fait d’instruments de musique traditionnels. Jusque là les gens dans les villages dansaient sous l’accompagnement que d’un ou deux instruments. « Les quatre de Bistritsa » ont jeté les bases des nombreux orchestres de musique traditionnelle qui ont pullulé dans les années à venir. Les nouveaux « Quatre de Bistritsa » vont passe à la chaîne de télévision BNT le 6 mai prochain, la St Georges, à midi.

     

    Les babi de Bistritsa

    Les babi de Bistritsa

    Les babi de Bistritsa

    Les babi de Bistritsa

    Les babi de Bistritsa

    Les babi de Bistritsa

    Les babi de Bistritsa

    Les babi de Bistritsa

    Les babi de Bistritsa

    Les babi de Bistritsa

    Les babi de Bistritsa

    Les babi de Bistritsa

    Les babi de Bistritsa

    Les babi de Bistritsa

    Les babi de Bistritsa

    Les babi de Bistritsa

    Les babi de Bistritsa

    Les babi de Bistritsa

    Les babi de Bistritsa

    Les babi de Bistritsa

     

     

     

     

    Texte: Maria D.P.
    Photos: participants

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Musée de la dentelleAu Musée de Sofia jeudi 16 mars, nous étions sept dames à admirer l'art traditionnel de la dentelle, dite "kéné" qui se fait à l'aiguille et non pas au crochet. Cette technique éprouvante est connue dans les pays de la Méditerranée. La Bulgarie est un des rares endroits où elle est "à deux nœuds" et non pas à un seul. Le résultat est une dentelle fine comme de la toile d’araignée car les deux nœuds ne peuvent se faire qu'avec du fil de soie. Pour donner de la résistance, le kéné à deux nœuds  se faisait sur une trame de cheveux de cheval.                                                   Voir la technique
    Dans beaucoup de régions de la Bulgarie, le costume traditionnel bulgare comportait autrefois un liseré ou une bande plus large de cette fine dentelle en bordure de la coiffe, du décolleté, des manches, du tablier ou au bas de la jupe. Chaque région ou village ayant ses motifs décoratifs et ses couleurs spécifiques, à qui elle était reconnaissable. Mais on utilisait cet agrément parcimonieusement car il est difficile à faire et très coûteux. La dentellière de kéné gagnait en une ou deux semaines ce qu'une année dans les champs pouvait rapporter à une paysanne, nous à précisé notre guide Karina.
    La collection des objets exposés appartient à un groupe de dentellières pratiquant de nos jours encore le kéné avec qui SA va entrer en contact pour une future rencontre passionnante.
    Une belle visite qui s'est terminée par un café dans les Halles en face du musée.

     

    Musée de la dentelle

    Musée de la dentelle

    Musée de la dentelle

    Musée de la dentelle

    Musée de la dentelle


    Texte et photos: Maria D.P.

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Une marche victorieuseAprès plusieurs jours de grisaille, un soleil timide était au rendez-vous avec les 7 marcheurs ce matin du 15 mars. Mais avec la promesse du printemps dans l'air, on s'est vu pousser des ailes. Alors ce qui devait être être une marche tout à fait ordinaire à travers le parc Borissova Gradina s'est transformé en une aventure grandiose couronnée par des découvertes passionnantes.
     
    D'abord nous nous sommes lancés à la découverte d'une partie du parc que nous ne connaissions pas encore, et dont ne nous soupçonnions même pas l'existence. Tout d'un coup il nous est venu à l'esprit qu'un très bon restaurant situé au milieu des bois n'était peut-être pas trop loin. Alors nous sommes partis à sa recherche et, afin d'éviter le boulevard brouillant, nous nous sommes enfoncés de plus en plus profondément dans les bois. Nous étions certains de trouver une allée qui nous y emmènerait.
     
    Bientôt nous nous sommes rendu compte que nous allions jouer le rôle de pionniers. On avait l'impression d'être les premiers êtres sur Terre qui se rendaient au restaurant à pied, à travers la forêt. En suivant des sentiers à peine visibles, nous avons bravement surmonté toutes sortes d'obstacles, comme des troncs de bois gisant par terre, de grosses flaques d'eau, des branches d'arbustes qui nous bloquaient le chemin...
     
    Au moment où nous croyions entrevoir les murs du restaurant, nous nous sommes en fait trouvés sur le terrain d'une ancienne gare de marchandises, transformée en énorme entrepôt pour matériaux de construction à ciel ouvert. Pourquoi pas, nous sommes-nous dit, on découvre ainsi le patrimoine industriel du pays... Alors nous l'avons traversé et nous nous sommes de nouveau enfoncés dans les bois. Plusieurs obstacles plus tard, et après avoir dû contourner une rivière qui nous coupait la route, nous avons finalement fait une entrée victorieuse au restaurant "Victoria" au milieu du Loven Parc (le Parc des Chasseurs).


    Nous avons repris des forces dans une ambiance très chic et très agréable, et avons décidé de ne pas profiter du bus qui passait à proximité, mais de rentrer à pied, en traversant de nouveau tout le parc (ou plutôt tous les parcs)! Nous comptions trouver un sentier de l'autre côté de l'entrepôt. On y était presque, lorsque des deux côtés nous avons entendu les salutations pas très chaleureuses de deux meutes de chiens errants...Nous avons donc dû traverser tout l'entrepôt afin de sortir sur la chaussée. Quelques ouvriers y travaillant nous observaient silencieusement d'un air ébahi: on imagine que rarement même des Bulgares s'aventurent par la, alors voir un groupe de Francophones, pleins d'entrain et d'enthousiasme, se balader au milieu des sacs de ciment et de briques, devait être un vrai choc...

    Après une partie de chaussée, et puis encore un bois profond, nous nous sommes graduellement rapprochés de la civilisation, jusqu'à retrouver les allées bien familières de Borissova Gradina. Une des entrées du stade de foot de l'Armée (CSCA) était ouverte, ce qui nous a permis de le découvrir de l'intérieur. Ensuite nous avons trouvé un restaurant qui avait l'air très sympathique dans un jardin près du stade - fermé pour l'instant en attendant que le temps se réchauffe encore un peu. Alors, même s'il ne s'appelle pas Victoria, nous avons décidé d'y terminer une de nos prochaines marches victorieuses.

     

    Une marche victorieuse

    Une marche victorieuse

    Une marche victorieuse

    Une marche victorieuse

    Une marche victorieuse

    Une marche victorieuse

    Une marche victorieuse


    Texte et photos: Bonnie T.

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 14 mars: neige surabondante !14 fév. - 14 mars  voila un mois que notre groupe n'avait pas randonné !! Une reprise difficile puisque seuls 4 ont répondu présent. Au départ de Boyana quelques rares traces de neige mais passé les 1000m les arbres ploient sous la neige et la route est relativement glissante.
    Arrivés à la tour de Kopitoto, nous sommes en plein dans les nuages; visibilité réduite. Nous tentons une montée en raquettes mais la neige est si abondante (plus de 50cm !) le sentier vierge de toutes traces, et une randonneuse sans raquettes qu'après quelques centaines de mètres nous décidons de ne pas poursuivre; retour sur la route et direction refuge Planinets. Surprise à l'embranchement de la route y accédant: aucun déneigement d'effectué ! Ce sera avec peine que nous atteindrons le refuge complètement isolé et apparemment inhabité. Seul un chien gardien non attaché nous accueillera...sans nous agresser ! Il ne nous restait qu'à revenir sur nos pas en finissant avec un total de 4.5kms et 140m de dénivelé. Pour une fois le restaurant "Perfetto" aura été surpris de nous accueillir avant midi ! Mais rassurez-vous on aura quand même bien mangé !
    A la prochaine

     

    14 mars: neige surabondante !
    A la hauteur de Tihia Kat

     14 mars: neige surabondante !
    Avant de faire 1/2 tour !
     14 mars: neige surabondante !  14 mars: neige surabondante !
     14 mars: neige surabondante !  14 mars: neige surabondante !
     14 mars: neige surabondante !  

    14 mars: neige surabondante !

    14 mars: neige surabondante !

     

    14 mars: neige surabondante !

     

     

    14 mars: neige surabondante !

    Photos: Stéphanie - JCL
    Texte: JCL

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Speed-NetworkingComme chaque année depuis 6 ans les participants des groupes de l’atelier « Réalisation professionnelle » animés par Kapka, se réunissent une fois par an pour "résauter". Cette année notre rencontre a eu lieu dans la pâtisserie-café "GATO". Le patron du lieu Stéfan s'est également joint à nous.
     
    À chacune de nos rencontres avec l'équipe nous expérimentons un fort sentiment de confiance. Nos contacts nous aident à  revoir nos expériences professionnelles et nous encouragent à faire de notre rêve, une réalité.  Nos échanges nous servent à positiver et à mettre en valeur nos parcours. De plus ces rencontres sont un bon moyen pour renforcer nos liens. Pour la deuxième fois le rencontre se déroule sous le format « Speed-Networking » (réseautage rapide) qui est très stimulant pour tous.
     
        Je tiens à dire, que notre  histoire avec Kapka  est une réelle histoire de succès, de l’achat de notre rêve à la vente de nos passés. Dès le premier contact, nous avons  été séduites par son professionnalisme. Elle nous motive dans le besoin d’un nouveau défi. Quelques rencontres nous ont donné l’idée de passer de "l’au­tre côté de l’objectif»... Exemple: Stéfan, du "GATO" est parti en France pour se perfectionner. Aujourd'hui il a réalisé son rêve: travailler dans la pâtisserie. D'ailleurs, c’est une bonne adresse à retenir ( кафе ГАТО  35, rue Bigla à Lozenets). Nous le remercions pour son accueil et lui souhaitons plein de succès !
     
          Merci Kapka pour tes compétences,  ton soutien et ta bonne humeur!
     
          Au plaisir de vous revoir encore nombreux… Faites de beaux rêves !
     

    Speed-Networking

    Speed-Networking

    Speed-Networking

     
    Texte: Sory JAN
    Photos: Kapka S.
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires