• Lozenska planina 23 maiAprès un léger cafouillage de RV, direction lac de Pazarel ou nous serons 6 à traverser le pont suspendu au-dessus du lac et nous engager, sous un ciel couvert sur un agréable sentier peu humide mais bien raviné par les tracteurs. "Difficulté: intermédiaire" aie ! le guide s'est fait taper sur les doigts ! Car "intermédiaire" c'est bien en-dessous des 390m de dénivelé à monter mais aussi à descendre ! Bref, "difficultés" à revoir !
    Au total 11.3kms en 3h05mn + 45mn d'arrêts cumulés. Mais bien souvent c'est Camille, la plus jeune qui a donné le rythme que les 5 autres avaient du mal à suivre !
    Comme chaque année, passage obligé au mémorial en l'honneur du héros Dimitar Spisarevski qui, le 20 décembre 1943, s'est sacrifié en lançant son avion contre une forteresse volante; sa tombe, visible dans ce lieu est bien entretenue et des panneaux rappellent les noms de tous les héros de cette seconde guerre mondiale.
    Une ballade sans une goutte de pluie pourtant annoncée par la météo ! Nous avons sans doute envoyé des ondes positives !

    A la semaine prochaine

    Lozenska planina 23 mai

    Lozenska planina 23 mai

    Lozenska planina 23 mai

    Lozenska planina 23 mai

    Lozenska planina 23 mai

    Lozenska planina 23 mai

    Lozenska planina 23 mai

    Lozenska planina 23 mai

    Lozenska planina 23 mai

    Lozenska planina 23 mai

    Lozenska planina 23 mai

     Lozenska planina 23 mai

    Lozenska planina 23 mai

    Lozenska planina 23 mai

    Lozenska planina 23 mai

    Lozenska planina 23 mai

    Lozenska planina 23 mai 2017

    Lozenska planina 23 mai

     

    Lozenska planina 23 mai 2017

     Passage annuel au mémorial de Spisarevski, pilote héros national

    Lozenska planina 23 mai

    2017

    Lozenska planina 23 mai

    2012 avec Lucile guide

    Lozenska planina 23 mai

    2013

    Lozenska planina 23 mai

    2014

    Lozenska planina 23 mai

    2016


    Photos: Patrick F. - Laurence M. - JCL

    Texte: JCL

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Vallée des roses mai 2017C’est par une matinée ensoleillée de ce samedi 20 mai, qu’un groupe de 9 membres de Sofia Accueil s’est lancé à la rencontre de la rosa damascena, la Rose de Damas, que la Bulgarie produit en grande quantité dans la vallée enserrée entre la Stara Planina, ou chaîne des Balkans, et les Rhodopes, plus précisément dans la région de Kazanlak, épicentre des festivités qui s’étalent de mai à fin juin.

    C’est donc guidé par Momtchil, un Bulgare fort sympathique au français impeccable, que nous sommes partis.

    Après quelques heures de route, première étape, avec la visite d'un couvent.

    Puis retour au minibus et direction un producteur de produits laitiers bio.
    Une table, dressée à notre intention, offrait de quoi se faire une idée de la qualité des produits fabriqués : fromage de bufflone et de chèvre, frais ou plus mûr, yaourts des mêmes mammifères, accompagnés de miel ou de confiture. Accompagnant tout cela, de gros pains traditionnels à tremper dans un mélange de sarriette et de sel étaient à notre disposition. Et comme le temps était au beau fixe, du vin blanc d’un producteur local avait été mis à disposition. De quoi passer un agréable moment !

    La dégustation faite, le bus nous conduisit jusqu’à un petit restaurant non loin de là, où le déjeuner fut pris.

    Hop, on the road again ! Cette fois, en direction d’un premier tumulus, chambre funéraire Thrace. Sur la route nous conduisant à Kazanlak, notre destination, se trouvait Shipka et sa magnifique église russe. A la demande générale, notre guide nous conduisit jusqu’à l’édifice religieux construit à la mémoire des soldats russes, ukrainiens et bulgares tombés lors de la libération du pays.

    Finalement, arrivée à Kazanlak et visite de son célèbre tumulus, classé au patrimoine de l’UNESCO. Puis, achevant cette journée de découverte, nous eûmes droit à la visite du flambant neuf musée de la rose.

    La journée se termina dans la joie et la bonne humeur autour d’une bonne table. Une seule ombre au tableau : notre guide, tel un oiseau de mauvais augure, nous annonçait la pluie pour le lendemain !

    Dimanche matin, 8h45 (ou presque) tout le monde était dans le bus, fin prêt pour découvrir cette mystérieuse rose. Il avait, semble-t-il, bien plu durant la nuit et le ciel était encore menaçant. Quoi qu’il en soit, ce n’était pas quelques gouttes qui viendraient perturber notre programmation. Ainsi, après quelques errances dans la campagne bulgare (la fête n’était pas très bien indiquée), le bus nous déposa en bordure d’un champ, aux abords du village de Rozovo.

    Se prêtant au jeu de la reconstitution, les habitants, vêtus traditionnellement, accueillirent les premiers visiteurs – nous, en l’occurrence – avec ce même pain traditionnel que nous pouvions tremper dans du miel. Un pot en cuivre était également proposé aux arrivants, pour partager une gorgée de vin blanc.

    Sur le champ de fête, des cueilleuses récoltaient des fleurs dans leur panier d’osier au milieu de la roseraie, tandis qu’assises sur leur tabouret, des anciennes réalisaient des colliers de roses. Un peu à l’écart, un vieil alambic avait été monté afin d’expliquer aux visiteurs comment l’essence était extraite des fleurs, autrefois.

    Femmes et hommes, alignés face à face, entonnèrent des chants traditionnels au milieu des arbustes fleuris, au son d’un accordéon et d’une guitare.

    Puis il y eut la pesée de la récolte de chacune des cueilleuses, le tout mis en scène pour le plus grand plaisir des touristes qui, à présent, avaient investis les lieux.

    Retour au bus et en route pour la suite de la programmation : la plus ancienne distillerie d’essence de rose encore en activité en Bulgarie.

    C’est à l’écart du village de Tarnitcheni, au sein d’une propriété à la nature apaisante, que nous fûmes accueillis par une jeune femme qui nous guida en nous faisant l’historique de l’endroit. Il nous fut donc possible de visiter l’ancienne distillerie où des cueilleurs de roses venaient livrer leur récolte emprisonnée dans de volumineux sacs. De partout, l’odeur puissante de la rose embaumait l’air. Jouxtant la distillerie historique, un bâtiment moderne abritait les nouvelles installations aux plus amples capacités de production.

    Enfin, le temps était venu de reprendre notre mini bus afin d’entreprendre le chemin du retour. Nous fîmes une halte pour le déjeuner à Karlovo et, profitant du soleil inattendu, nous déambulâmes dans les rues jusqu’à la place centrale où se dresse une statue de Vassil Levski, grand révolutionnaire bulgare natif de cette ville.

    Ainsi se termina notre périple en rosae terra.

    Vallée des roses mai 2017

    Vallée des roses mai 2017

    Vallée des roses mai 2017

    Vallée des roses mai 2017

    Vallée des roses mai 2017

    Vallée des roses mai 2017

    Vallée des roses mai 2017

    Vallée des roses mai 2017

    Vallée des roses mai 2017

    Vallée des roses mai 2017

    Vallée des roses mai 2017

    Vallée des roses mai 2017

    Vallée des roses mai 2017

    Vallée des roses mai 2017

    Vallée des roses mai 2017

    Vallée des roses mai 2017

    Vallée des roses mai 2017

    Vallée des roses mai 2017


    Texte: Pierre-Etienne J.
    Photos: Pierre-Etienne J. - Leen I.

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Tarot du jeudi 18 maiBonjour à tous. Je remercie Aurélie pour la générosité et le charme de son accueil, et vous tous, pour avoir fait de cette soirée un souvenir inoubliable et plein de saveur. L’apéritif de rigueur pour nous mettre dans l’ambiance suivi de désopilantes parties de tarot, la bonne humeur étant au rendez vous tout au long de la soirée .Des regrets pour les absents qui n’ont pu se libérer.
    Merci à tou(te)s.

     

     

    Tarot du jeudi 18 mai

    Tarot du jeudi 18 mai

    Tarot du jeudi 18 mai

     

    Texte et photos: Pascal

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Déjeuner mensuel mai 2017"Nous ne serons que 5 demain 19 mai" me disait Lilly la veille, mais la nuit ayant porté conseil, les amateurs de bonne chère se sont précipités sur les sms et autres mails à tel point que la boite mail de Lilly a "disjoncté" et qu'au final nous aurons été 11 à nous retrouver dans le sympathique restaurant "PASTORANT" sur Tsar Asen 16 dans une ambiance très conviviale et à la grande satisfaction de notre organisatrice, comblée. Un menu très varié, surtout en plats de pâtes mais aussi de bons vins qui aura ravi tous les convives.
    Un très bon choix Lilly; tous nos remerciements et peut-être au dernier déjeuner en juin même si SA a un programme très chargé.

     

    Déjeuner mensuel mai 2017

    Photos: Lilly - JCL
    Texte: JCL

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Cuisine Algérienne 18 maiC'est par cette belle journée de mai que 10 apprenti(e)s cuisinier se sont retrouvé(e)s à 9h dans l'appartement d'Ouiza M. notre formatrice, secondée par Thierry, cuisinier et responsable "Plaisirs du palais".

    Au programme:
    Couscous - Rharcha - briks - Kessrha - vin rosé - thé et gâteaux
    Bref, du pain sur la planche (sans jeu de mot !) car nous devions avoir fini de manger à 13h.
    Voilà pourquoi toutes ces dames, sous les ordres cadencés des formateurs, leurs conseils, l'exposé des recettes ont mis la main à la pâte (pas seulement au sens figuré !) démembrant des poulets, préparant la farce pour les briks, pétrissant, pelant, étalant, faisant cuire, frire, préparant la table, faisant la vaisselle et tout ça dans une super ambiance détendue et joyeuse. A midi pile nous étions attablés devant tous ces délicieux mets en quantité industrielle ! Couscous au poulet et agneau ainsi que tous les autres plats ont charmé nos estomacs et c'est devant un bon thé typiquement Kabyle accompagné de petits gâteaux que s'est achevée cette belle journée, la tête pleine de bonnes recettes et surtout de bons souvenirs. C'est dans une vidéo d'une 20aine de minutes que vous pourrez vous plonger dans l'ambiance et dans les techniques culinaires.
    Un très grand merci à Ouiza qui a mis son appartement et ses recettes à notre disposition et à Thierry le maître d'oeuvre.

    Au prochain "plaisirs du palais"

     Les différentes phases de cette cuisine en une vidéo de 20mn

     

    Cuisine Algérienne 18 mai

    Cuisine Algérienne 18 mai

    Cuisine Algérienne 18 mai

    Cuisine Algérienne 18 mai

    Cuisine Algérienne 18 mai

    Cuisine Algérienne 18 mai

    Cuisine Algérienne 18 mai

    Cuisine Algérienne 18 mai

    Cuisine Algérienne 18 mai

    Cuisine Algérienne 18 mai

     

    Recette du Rharcha.

    500g de semoule ( griss)
    10g de sel fin
    20g de sucre
    5cl d'huile d'olive
    environ 200g d'eau froide
    Mélanger les 4 premiers ingrédients. Ajouter l'eau petit à petit en travaillant avec la main ouverte. Obtenir une pâte assez ferme.
    Laissez reposer 15 minutes afin que la semoule absorbe l'eau.
    Façonner en galette, cuire dans un poêlon à fond épais.

    Recette de la Kessrha:

    500g farine type pizza
    5g sel fin
    325g eau a 20°C
    5g levure fraîche
    25g huile d'olive

    Pétrir les 4 premiers ingrédients et obtenir une pâte très travaillée, ajouter l'huile ensuite en filet. Laisser gonfler une heure, écraser la pâte et bouler. Garder au frigo au moins 12 heures.
    Une heure avant utilisation, former des galettes de la taille du poêlon (fond épais), laisser gonfler 20/30 minutes, cuire.
    Possibilité d'ajouter des graines de sésame, pavot, herbes de Provence etcc..

    Texte: Thierry - JCL
    Photos - vidéo: JCL

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • March'actve 17 mai 2017Malgré un ciel gris et maussade, douze adultes et un bébé étaient au rendez-vous ce matin au Parc Sud. Parmi eux, une nouvelle recrue, Simona, a qui nous avons souhaité la bienvenue. Petit changement organisationnel, le point de RV était à l'autre bout du parc, côté Mall Paradise, afin de permettre à ceux qui habitent de ce côté de ne pas couvrir une longue distance.
     
    Une promenade un peu plus sportive que d'habitude, d'un côté grâce à Michel, notre coach, mais aussi à cause des nuages qui visiblement avaient de plus en plus envie de fondre en larmes.
    Néanmoins, comme toujours, l'énergie positive générée par notre groupe a réussi à prolonger l'état de grâce jusqu'à la fin de la promenade, pour que chacun puisse rentrer en bonne forme, en bonne humeur - et sec! - à la maison.
     

    March'actve 17 mai 2017

    March'actve 17 mai 2017

    March'actve 17 mai 2017

     
    Texte et photos Bonnie T.




    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Bistritsa 16 mai 2017C'est en ordre dispersé et sous un soleil radieux que les 7 participant(e)s ont rejoint ce matin le parking sur les hauteurs de Bistritsa. Nous avons aussi eu la joie d'accueillir Iva une amie de Bonnie et c'est sur un pas actif et force conversations que nous avons entamé ce circuit de 11kms sur des sentiers très peu humides malgré la fonte des dernières neiges du massif du Vitocha. Beaucoup de fleurs, et toujours plus de verdure sur ce circuit très agréable ou quelques joggeurs/joggeuses nous ont dépassé à vive allure. N'oublions pas que c'est le 10 juin que passera sur ce sentier les "100kms du Vitocha".
    Et c'est dans une sympathique Mehana de Bistritsa, devant un bon repas, que nous avons fini cette mâtinée.

    A la semaine prochaine

     

    Bistritsa 16 mai 2017

    Bistritsa 16 mai 2017

    Bistritsa 16 mai 2017

    Bistritsa 16 mai 2017

    Bistritsa 16 mai 2017

    Bistritsa 16 mai 2017

    Bistritsa 16 mai 2017

    Bistritsa 16 mai 2017

    Bistritsa 16 mai 2017

     

    Texte: JCL
    Photos: Stéphanie - JCL

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  Café du 11 mai 2017Une journée splendide après des jours maussades était idéale pour se retrouver pour le café de SA de mai au très sympathique et vaste appartement de Margaret Grancher, notre vice-présidente. D'habitude le centre-ville attire plus de monde mais pour cette fois-ci seuls 21 membres (dont 5 hommes) + la voisine de notre hôte ont fait acte de présence pour papoter, café, thé ou jus de fruit à la main autour d'une table délicieusement garnie. Il est vrai que certaines ont tourné en rond pour trouver l'endroit ou pour stationner; une contrainte que Ouiza et JCL ont contourné en arrivant courageusement en vélo. Maria, présidente, après avoir remercié Margaret pour son accueil, a énoncé la suite des activités jusque fin juin proposant également une éventuelle nouvelle activité: IKEBANA (mise en valeurs de fleurs selon une technique japonaise) si, Daniela, animatrice, trouve une volontaire ayant une grande terrasse.
    Pour finir Alexander, bass-baryton, a interprété "l'arbre" de Camille de Saint-Saens. Claire T. avait également ramené 2 cartons de livres tous genres mis gracieusement à disposition des personnes présentes. Une bonne partie a trouvé preneur .!
    Tous nos remerciements à Margaret pour sa parfaite organisation.

    Le café de la présidente aura lieu au mois de juin au complexe "Sofia Garden"

    Bonne fin de semaine à toutes et à tous

    Café du 11 mai 2017

    Café du 11 mai 2017

    Café du 11 mai 2017

    Café du 11 mai 2017

    Café du 11 mai 2017

    Café du 11 mai 2017

    Café du 11 mai 2017

    Café du 11 mai 2017

    Café du 11 mai 2017

    Café du 11 mai 2017

    Café du 11 mai 2017
    Ouiza et JCL avant d'enfourcher leurs montures et remonter
    sur les pistes cyclables !

     

     Alexander interprète "l'arbre" de Camille de Saint-Saens

     

    Texte, photos, vidéo: JCL

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire

  • Texte et photos: Bonnie T.

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Gergeovden 6 mai 2017En ce jour de fête en Bulgarie, Michel G., membre de SA a fait un joli reportage sur le traditionnel défilé militaire de ce jour
    .

    Quelques explications:
    St Georges - C’est un des saints les plus aimés et honorés du calendrier des Bulgares dont la fête le 6 mai a donné lieu à un dicton :« Jolie fête Pâques, encore plus belle la Saint Georges ! »

    Dans la tradition populaire l’image de Saint Georges est associée à l’élevage, le saint étant considéré comme le protecteur des bergers et de leurs troupeaux.  Ce qui explique que le repas de la Saint Georges est axé autour de l’agneau rôti qui fait partie du menu de la fête. Car des siècles durant, l’agriculture et l’élevage ont constitué le principal gagne-pain des Bulgares. Et la saint Georges qui est toujours à date fixe, le 6 mai, coïncide avec le printemps et la renaissance de la nature.

    Il est connu pour sa bravoure qui lui donne la force de terrasser le dragon qui règne sur les sources et les rivières. Il est représenté dans la conscience collective et sur les icônes toujours armé et à cheval. D’ailleurs le combat de Georges contre le dragon est un sujet très souvent représenté, surtout à partir du XIIIe siècle. Il symbolise la victoire de la Foi sur le Mal. Georges tient une lance (plus rarement une épée) et terrasse le monstre.

     



    Photos: Michel G.

    Texte et montage: JCL

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires